RDC-Santé: au moins 5 cas de décès et une dizaine d’autres en investigation enregistrés à Bunia

AgricultureClimatEcosystèmeElevageEnvironnementinfosNon classéPêcheWebmaster

Written by:

Par Roger Kakulirahi

La ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, (Est de la RDCongo), enregistre une croissance du nombre de cas de maladie en virus Ebola depuis un certain moment.

Depuis la semaine dernière, au-moins 5 cas de décès ont été signalés dans cette ville. Le ministère de la Santé fait état de 2 décès jusqu’au 17 juin.

Plus d’une dizaine d’autres cas probable Ebola sont en cours d’investigation.

Les investigations faites par des équipes de riposte ont permis d’identifier et d’établir le lien entre les personnes décédées et leur provenance.

Le gouverneur Jean Bamanisa Saidi indique que le dernier cas signalé serait venu de Butembo (Nord-Kivu) après évasion dans un centre de traitement.

Arrivé à Bunia poursuit le Gouverneur, la personne s’est fait soignée par automédication pour essayer de se sauver mais sans succès.

Vu la persistance et l’évolution rapide de la maladie à virus Ebola, la personne a été obligée de se rendre dans une structure sanitaire où elle a rendu l’âme.

L’ampleur de la situation change du jour au lendemain. Plusieurs sources locales renseignent que des membres des communautés venant du Grand-Nord du Nord-Kivu sont souvent responsables de la résistance dans certains quartier comme Hoho.

Dimanche dernier, des altercations avaient éclaté entre les équipes de la riposte avec la population au sujet de la récupération d’une dépouille d’un civil mort par Ebola.

La police était intervenue en tirant les balles en l’air pour disperser les manifestants.

Image: Des responsables congolais et des responsables de l’Organisation mondiale de la santé portent des vêtements de protection lors de leur participation à une formation contre le virus Ebola près de la ville de Beni dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo, le 11 août 2018. REUTERS / Samuel Mambo

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *