Actualité des léopards : l’ heure de se mobiliser a sonné

ActualitésEnvironnement

Written by:

Le tirage des éliminatoires de la Coupe du Monde s’est déroulé depuis le mardi 21 janvier 2020 dernier. Pour cette occasion, les léopards de la République Démocratique du Congo ont hérité du groupe J, accompagnée du Bénin, du Madagascar, et de la Tanzanie.

Alors que ce groupe J est réputé par certains observateurs comme « piège » pour les léopards, la qualification n’annonce déjà disputée dans ce dernier.

Pour essayer de prendre le dessus dans ce groupe, les léopards doivent compter sur leurs talents au sein de la sélection, voir même d’autres cartouches susceptibles de rejoindre la bande chère à Christian N’Sengi Biembe.

Obligé d’être au point pour ces nouvelles  aventures, Christian N’Sengi Biembe a du temps pour élever une ossature capable d’amener les Léopards vers leurs objectifs du Mondiale, après l’échec du team +243 à l’édition passée.

Avec une équipe qui a connu des nouvelles unités, la tâche ne s’annonce pas facile pour Sengi Biembe et son staff, ces derniers devront aussi compter sur la forme de leur poulains, avant d’aller attaquer une compétition de cette envergure.

Pour cette cause, la question sur la forme des ambassadeurs congolais dans différents championnats, est d’une importance capitale pour évaluer les forces de l’équipe des Léopards avant cet exercice si décisif.

Pour que les Léopards puissent passer dans ce groupe, ils devront compter sur leur éventuelle belle prestation dans la campagne de ces éliminatoires, et cela dépend de la forme des joueurs qui composent la sélection.

La forme des léopards dans leurs championnats respectifs

Si l’équipe de la RDC veut vraiment aller au Qatar, les doubles champions d’Afrique (1968 et 1974) doivent compter sur leurs stars pour y parvenir, et ce ne sont pas les armes qui manquent aux léopards :

Quelques années après le départ de Robert Kidiaba, le poste du gardien de but a fait un long débat au sein de la sélection. Matampy n’étant pas apprécié à l’unanimité après 4 ans d’expérience, c’est désormais à Joël Kiassumbua que revient le rôle du numéro 1. Derrière, c’est au très prometteur Jackson Lunanga qu’il faudra porter ses espoirs. Deux personnages qu’il faudra faire-avec pour ces compétitions à venir.

Si la défense congolaise est déjà rassurée avec Marcel Tisserand, Chancel Mbemba, Wilfried Moke, et Christian Luyindama, Ava Dongo dans l’axe, Issama Mpeko, Jordan Ikoko et Mukoko Amale (à droite), Arthur Masuaku, Fabrice Nsakala et Glody Ngonda, Jordan Botaka (à gauche) pour ne citer que ceux-là.

Au milieu du terrain, les léopards compteront sur les talents de Samuel Moutousamy, Gianelli Imbula, Gaël Kakuta, Neeskens Kebano, Jacques Maghoma, Trésor Mputu et Paul José Mpoku si possible.

En attaque, N’Sengi Biembe comptera sur les formes de Cédric Bakambu (auteur de 10 buts et 4 passes décisives en 16 du championnat  Chinois cette saison, et 3 buts en 6 matchs en Ligue des Champions d’Asie avec Beijing Guoan)

Yannick Bolasie qui enchaîne des grands matchs avec le Sporting (13 matchs et 1 but en championnat, 1 but en 5 sorties en Ligue Europa), est attendu au haut niveau avec les léopards.

Jordi Lukoki, auteur de 3 buts en 11 matchs de Ligue A Bulgare, et 5 buts en 10 matchs de la Ligue Europa; mais également Chandrac Akolo, titulaire indiscutable avec Amiens (13 matchs pour 2 buts et 1 passe décisive  en Ligue 1).

A ces stars, il faudra y ajouter des forces de la Linafoot, avec Jackson Muleka (15 matchs et 9 buts avec le TP Mazembe), Vinny Bongonga ( 14 matchs et 9 buts avec le DCMP), et pourquoi pas Lelo Amfumu (auteur lui aussi de 9 buts en 17 sorties avec Rangers).

Alors qu’il avait suspendu momentanément sa sélection avec les léopards, le retour de Dieu-Merci Mbokani  à l’équipe nationale serrait une bonne affaire pour les léopards. Le buteur du Royal Antwerp marche sur l’eau en Belgique (meilleur buteur de Jupiler Pro Ligue avec 15 buts et 5 passes décisives pour 22 matchs disputés), il peut apporter sa puissance aux léopards.

Signalons que les léopards sont également engagés dans les éliminatoires de la CAN Cameroun 2021, où les congolais sont opposés au Gabon, à l’Angola et à la Gambie.

Eric Shukrani

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *