Anniversaire UNC : « C’est grâce à vous tous que nous avons tenu bon jusque-là » (Baudouin Mayo aux membres de son parti)

ActualitésEcosystème

Written by:

391 Views

Par Thomas Uzima

L’actuel Secrétaire Général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) a rendu hommages à tous les membres de son parti à l’occasion du 9ième anniversaire ce 19 juin 2019.

Baudouin Mayo Mambeke n’a pas oublié de félicité Vital Kamerhe, actuel Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat Congolais et président national de l’UNC, qui, dit-il a « su garder le parti dans l’unité et la cohésion ».

« Je présente, au nom de notre bien aimé Président national et au mien propre, nos vœux de bon et joyeux anniversaire à vous tous membres du parti militants tant au pays qu’à l’étranger. Je ne peux oublier ceux d’entre nous qui nous ont précédé dans l’au-delà tant leur contribution énorme  est toujours fraîche dans notre mémoire collective. C’est grâce à vous tous que nous avons tenu bon jusque-là. Je ne doute pas que Dieu qui nous a conduit, ne se lassera de nous amener, ensemble avec le peuple congolais, vers un pays où coulent le lait et le miel. L’amour, la discipline, l’engorgement militant et citoyen ainsi que la fidélité aux idéaux du parti seront notre partage jusqu’à la victoire du peuple congolais sur les forces du mal. Je félicite d’une manière particulière notre Président national qui a su, malgré les tempêtes, garder le parti dans l’unité et la cohésion »  écrit Baudouin Mayo Mambeke aux cadres de son parti, dans un message largement relayé sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, le parti Union pour la Nation Congolaise fête ses 9 ans d’existence ce 19 juin 2019.

Crée dans un contexte tendu du divorce de son président national et l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila. Alors président de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe avait été conduit à la démission après s’être opposé à l’entrée des troupes Rwandaises en RDC pour combattre les FDLR.

9 ans, c’est aussi des dures épreuves pour cette formation politique qui a vu des hauts cadres démissionner au profit d’autres formations politiques. Le plus remarquables ont été les démissions de l’ancien secrétaire général Bertrand Ewanga, des cadres comme Justin Bitakwira, André-Claudel Lubaya ou encore Mamy Kanku.

9 ans après, le parti a quitté l’opposition pour la coalition au pouvoir depuis exactement 6 mois. Plusieurs membres, militants, sympathisants de ce parti attendent désormais que les idées évoquées par des opposants d’hier soient matérialisées et que le peuple congolais puisse vivre un changement dans ses conditions de vie.

Image:Baudouin Mayo Mambeke, Secrétaire Général de l’UNC.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *