CAN 2019: Egypte-RDC, une mission suicide pour les Léopards face aux Pharaons

ActualitésEnvironnementinfos

Written by:

9 Views

Par Eric Shukrani

Les léopards de la République Démocratique du Congo sont obligés de relever la tête devant les Pharaons d’ Egypte ce mercredi 26 juin 2019, ceci après la sanglante défaite des fauves congolais contre l’équipe ougandaise (0-2) le weekend dernier, défaite qui oblige les congolais à chercher une victoire contre le pays hôte pour espérer rentrer dans la course à la qualification.

C’est une attitude d’espoir mêlée aux doutes qui animent l’opinion sportive en République Démocratique du Congo sur la suite des Léopards dans la CAN 2019 et pour cause, plusieurs sorties médiatiques ne rassurent pas les amoureux du ballon rond au Congo sur la situation de leurs ambassadeurs.

Plusieurs discours ont été prononcé pour recadrer les Léopards après leur défaite contre les Ougandais, et pour commencer les réactions de la Fecofa  à travers le président Constant Omari qui a appelé les acteurs de l’expédition égyptienne de revoir l’histoire de l’équipe nationale, et comprendre que l’histoire de la RDC en football s’est écrit en grande partie en Egypte où les Léopards ont remporté une Coupe d’Afrique qui les avaient directement qualifié à la Coupe du Monde la même année.

Une pression supplémentaire se sent dans sur les épaules des léopards, qui seront non seulement dans l’obligation de réagir après le fiasco de l’entrée en compétition, mais surtout ils ne doivent pas perdre pour autant enfin d’éviter une élimination précoce à cette Coupe d’Afrique des Nations.

N’ayant pas des malaises  avec la Fédération ou encore moins le staff technique, les Léopards n’ont pas le droit de s’excuser après une préparation passée dans des bonnes conditions estime Constant Omari.

Contrairement à l’Ouganda, les adversaires des congolais sont cette fois  plus redoutables et les Léopards se retrouvent devant deux paradoxes :

Le premier aspect est que : l’équipe congolaise est obligée d’attaquer dans cette rencontre avec une équipe qui a montré ses limites dans ce secteur de jeu, notamment avec un milieu qui a été bouffé par celui de l’Ouganda ; sachant la force de frappe des égyptiens dans des contre-attaques.

Cette situation va obliger à Florent Ibenge, entraineur de la RDC de refaire son milieu de terrain pour peut-etre y arriver; et contrairement au premier match, la RDC sera appelée à faire le jeu pour prétendre battre les Pharaons.

Deuxième paradoxe, c’est l’aspect défensif de l’équipe congolaise qui n’a pas rassuré contre l’Ouganda, et dont l’attaque adverse se présente déjà comme une pullule amère pour une défense critiquée par les observateurs lors de leur première apparition.

Les léopards sont donc devant un grand défi, celui de montrer qu’ ils viennent d’une grande nation de football, même s’ils auront en face d’eux, la meilleure équipe du continent dans un pays avec une histoire footballistique incroyable. Un match nul permettrait au pays de Lumumba de conserver ses chances  de qualification intactes.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *