Coronavirus: “Aucune année blanche n’est en vue” (Ministre de l’EPST)

ActualitésEnvironnementSanté

Written by:

2 115 Views

Le ministre d’État en charge de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), a démenti via son compte twitter, la rumeur faisant allusion à une année Blanche.

Pour Willy Bakonga, il n’y aura pas d’année blanche en République démocratique du Congo. Celui-ci appelle les élèves des années terminales à continuer de préparer le Tenafep et l’Exetat, et les autres faire des révisions.

Signalons que les mesures restrictives prises par les autorités congolaises, face au coronavirus, concernent entre autres la suspension des activités dans les écoles, universités, églises et même interdiction de cérémonie de deuils et funérailles.

Dans tous les pays frappés par le coronavirus où les écoles et les universités sont fermées, les perturbations de calendrier sont inéluctables. En RD Congo, principalement, la fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires intervient à quelques semaines du congé de Pâques, initialement prévu le 4 avril prochain. La sécurité l’emportant sur tout le reste, parents, enseignants et élèves ne devraient pas paniquer.

Lire aussi Coronavirus au Rwanda: 6 nouveaux cas testés positifs parmi lesquels un bébé de 10 mois

Les établissements scolaires et universitaires qui, depuis le début de l’année scolaire ou académique 2019-2020, n’ont pas connu de troubles majeurs, pourraient récupérer autrement les semaines perdues. Par exemple, en ramenant le congé de Pâques à une semaine, ou en l’annulant carrément.

Dans cette même logique, la fin de l’année scolaire généralement prévue au 2 juillet, pourrait être prolongée jusqu’au plus tard le 20 du même mois, par le ministère de l’EPST. Tout ceci, dans l’hypothèse que les écoles et les universités congolaises restent fermées pendant quatre semaines, tel que l’a décidé Félix Tshisekedi.

Car, l’éventualité soit de prolonger, soit d’écourter cette mesure n’est pas à exclure. Comme pour dire, la suite dépend de l’évolution de la situation épidémiologique du COVID-19 en RD Congo. En d’autres termes, au cas où cette maladie atteindrait des proportions élevées -que personne n’aurait souhaitées- les dirigeants congolais n’hésiteraient pas à proroger la durée de fermeture des établissements scolaires et universitaires.

Lire aussi Coronavirus: des visites aux détenus interdites en RDC

Signalons que l’un des cas déclaré du coronavirus est décédé ce vendredi soir à Kinshasa. Ce décès intervient alors que ce vendredi, le ministre de la santé annonçait que « le premier cas est en bonne santé, il sera bientôt libéré.

Le premier décès en RDC est le troisième décès en Afrique subsaharienne après le Burkina Faso et le Gabon.

Selon les derniers bilans, la pandémie du nouveau coronavirus a atteint 11.369 morts dans le monde, principalement en Italie, et en Chine où a commencé l’épidémie. Au total, il y a 274.732 cas, et 90.942 personnes guéries.

Museza Cikuru

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

2 Replies to “Coronavirus: “Aucune année blanche n’est en vue” (Ministre de l’EPST)”

  1. […] ministre de l’EPST Willy Bakonga qui a annoncé cette nouvelle ce jeudi 26 mars, affirmé que des milliers de fichiers sont déjà […]

  2. […] aux inquiétudes selon lesquelles l’EPST éprouverait des difficultés à faire passer ces épreuves avec des maigres moyens; la commission […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *