Coronavirus en RDC: le Sénat suspend ses activités, contrairement à l’Assemblée nationale

ActualitésEnvironnementSanté

Written by:

842 Views

La première session ordinaire, de l’Assemblée nationale et du Sénat, pour l’année 2020, a été ouverte ce lundi 16 mars 2020 à Kinshasa.

Dans son allocution, Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat, a rappelé le danger qui guette la RDC au sujet de la maladie à coronavirus, déclaré au pays depuis le mardi 10 mars dernier. 

Celui-ci a annoncé que la chambre haute du parlement ne pourra se réunir, qu’au jour qu’au jour où les garanties seront données sur la sécurité des sénateurs par rapport à Covid-19.

«En matière sanitaire, vous observez tous l’évolution de la pandémie du Coronavirus, et on imagine les dégâts que pourrait subir notre pays, les 3 cas ont été annoncés depuis mardi dernier, s’il arrivait à ce Virus de pénétrer profondément dans le pays… La dangerosité de ce virus devrait nous pousser à réfléchir  sérieusement sur certains de nos habitudes comme les embrassades et les accolades.  Votre bureau (Sénat, Ndlr) a décidé, en sa réunion de ce matin, que nos prochaines rencontres ne se feront que lorsque nous aurons la certitude qu’en nous réunissant, ici, nous ne nous exposons pas au Coronavirus.» a-t-il dit.

Lire aussi RDC: un troisième cas de Coronavirus détecté à Kinshasa

Selon Actualite.cd, Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale, n’est pas allée dans le même sens. Celle-ci a d’ailleurs invité le Docteur Muyembe, Directeur général de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) et coordonnateur du secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte contre la maladie à virus Ebola, à une séance académique ce mardi au Palais du peuple, au sujet de l’épidémie d’Ebola et de la maladie à coronavirus.

«Comme vous l’avez appris, la RDC n’a malheureusement pas échappé à cette règle avec à ces jours trois cas déclarés. L’Assemblée nationale exhorte le Gouvernement à prendre de toute urgence les mesures nécessaires pour préserver la santé de la population et renforcer les mesures déjà initiées. En effet, les conséquences sanitaires, économiques et financières de suite de la diffusion rapide du virus à l’échelle mondiale suscite des inquiétudes.» a t-elle déclaré, selon ce média en ligne.

Lire aussi Coronavirus: le Gouvernement congolais ne ferme pas ses frontières, mais renforce le contrôle

Signalons que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, a convoqué un Conseil des Ministres extraordinaire et restreint, consacré à la pandémie du coronavirus, pour ce mardi 17 mars. Selon le compte-rendu de la 25ème réunion ordinaire du conseil des ministres, des mesures d’une plus grande portée seront prises et annoncées, au cours de cette réunion.

Museza Cikuru

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *