Coronavirus : la Chine a-t-elle induit l’OMS en erreur ?

EnvironnementSanté

Written by:

1 077 Views

La polémique sur la gestion de la pandémie de coronavirus par la Chine est relancée. En effet, les autorités sanitaire de Wuhan, épicentre de la maladie, viennent de rehaussé le nombre de morts. Le bilan est désormais de 3 869 morts, soit une hausse de 50% exactement. 1290 décès supplémentaires.

Cette situation jette encore un peu plus le doute sur les chiffres officiels annoncés par Pékin. Des doutes qui s’intensifiaient depuis la réouverture de Wuhan après des mois de confinement général note RFI.

« Fin mars, les habitants de la ville étaient autorisés à récupérer les urnes des proches disparus. Les longues files d’attente dans les différents crématoriums de la ville avaient soulevé les interrogations, notamment sur les réseaux sociaux », note-il.

Des doutes sur l’origine du virus

L’hypothèse généralement admise est que le nouveau coronavirus a fait son apparition fin 2019 dans un marché de Wuhan. Ici les animaux exotiques y étaient vendus vivants et la chauve-souris serait l’animal réservoir du virus.

Celui-ci aurait ensuite muté pour être transmis à l’homme par l’intermédiaire du pangolin, lui aussi vendu sur le marché de Wuhan.

Deux médias américains remettent en question cette théorie. Selon « Fox news » cité par sudouest.fr, plusieurs sources pensent que le Sars-Cov-2 émanerait en fait de l’Institut de virologie de Wuhan qui se trouve à proximité du marché.

Et selon le « Washington Post », l’ambassade des Etats-Unis à Pékin avait alerté il y a deux ans sur les mesures de sécurité insuffisantes de ce laboratoire, qui étudie les coronavirus chez les chauves-souris.

Selon les deux médias, le virus, qui serait bien un virus naturel, se serait donc propagé à partir de ce laboratoire. Le patient zéro serait un employé malencontreusement contaminé en raison des mauvais protocoles de sécurité ?

Pour l’heure, les experts continuent à privilégier l’hypothèse du marché.

L’OMS dans tout ça ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) joue le rôle de chef de file. Elle fait des recommandations reposant sur des bases factuelles et plaide en faveur d’une action internationale visant à améliorer les pratiques alimentaires et à développer l’activité physique.

Cette organisation des Nations Unis et au centre d’une polémique sur la gestion du Covid-19 et rôle auprès du gouvernement chinois.

Les premières critiques contre l’OMS viennent des Etats-Unis. Le président Donald Trump l’accuse « d’être trop proche de la chine ».

« Si l’OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation, l’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts ». Avait-il indiqué après avoir de suspendre le financement de son pays à l’organisation onusienne. « Le monde a reçu plein de fausses informations sur la transmission et la mortalité du covid-19 », avait-il martelé.

La faute de l’OMS serait d’avoir fait confiance aux autorités chinoises qui n’ont pas été aussi transparent au début de la pandémie.

Nous devons reconnaître que ce n’est pas encore le moment des comptes. « C’est à pressent le temps pour l’unité et pour la communauté internationale de travailler ensemble et solidairement pour arrêter ce virus et ces conséquences graves », Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU.

Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

2 Replies to “Coronavirus : la Chine a-t-elle induit l’OMS en erreur ?”

  1. […] les dérives dictatoriales qui s’installent progressivement, profitant de la panique due au Covid-19.» peut-on lire dans ce document parvenu à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *