Coronavirus: le parc de Virunga accorde 3 mois aux cultivateurs de Binza ayant «envahi» ses terres pour la récolte

AgricultureEnvironnement

Written by:

1 101 Views

Le parc national des Virunga, vient d’accorder un délai de 3 mois à tous les cultivateurs du groupement de Binza, au Nord de la rivière Ngesho, ayant envahi ses terres, pour procéder à la récolte de leurs produits vivriers.

Dans un communiqué signé par son Directeur Emmanuel De Merode, le Parc de Virunga indique que cette mesure est prise, suite à la crise sanitaire causée par la pandémie du Covid-19, qui nécessite le renforcement de la résilience alimentaire des populations.

A côté de cette décision, figurent d’autres mesures que les cultivateurs devront respecter. C’est entre-autre, l’accès au parc qui est autorisé seulement de 7 heures à 16 heures. L’entrée et la sortie dans les enceintes du parc se feront exclusivement par la barrière de la clôture électrique  à hauteur de la rivière Kasoso, juste avant le camp ICCN de Nyamilima.

Egalement à l’entrée, chaque cultivateur devra aussi déposer sa pièce d’identité contre un jeton d’accès, dont il est obligé de remettre à sa sortie.

«Toute tentative de la dégradation  de la clôture, de la biodiversité ou d’agression physique contre les gardes ou le personnel de l’ICCN,  entraînera automatiquement la suppression de la présente mesure de grâce. Toute tentative de nouveau labours et de semailles est interdite,sous peine d’arrestation et de destruction des nouvelles cultures.» dit ce communiqué.

Le PNVI invite tous ces cultivateurs au respect strict de ces mesures, sous peine de subir l’annulation de cette décision.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

3 Replies to “Coronavirus: le parc de Virunga accorde 3 mois aux cultivateurs de Binza ayant «envahi» ses terres pour la récolte”

  1. […] engagement à faire observer toutes ces mesures prises non seulement dans le cadre de la gestion de covid-19, par l’autorité suprême du pays mais aussi par la province.»  a-t-il […]

  2. […] écogardes du Parc national des Virunga ont perdu la vie, dans une embuscade tendue par des éléments armés ce vendredi 24 avril 2020, […]

  3. […] c’est décevant, inconcevable et révoltant, de voir mourir des écogardes de l’ICCN (Institut Congolais de la Conservation de la Nature); pour l’intérêt suprême de la Nation par […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *