Dialogue intercommunautaire sur Uvira, Fizi et Itombwe : « tout le monde est coupable, il faut l’avouer » (Bahati Lukwebo)

ActualitésEnvironnement

Written by:

Le dialogue intercommunautaire sur la situation des Hauts et Moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Itombwe (Mwenga) s’est ouvert ce lundi 29 mars 2021 dans la ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Comme les précédents, il vise à réfléchir avec des représentants des communautés et certains représentants des groupes armés sur les causes profondes du manque de la paix dans la région et à trouver des pistes des solutions concertées.

Modeste Bahati Lukwebo, Président du Sénat Congolais et ressortissant du Sud-Kivu, a rappelé que plusieurs initiatives ont déjà été entreprises mais aucune solution n’a été trouvée à l’heure actuelle. Il dénonce le manque de sincérité. Chaque communauté, dénonce-t-il a un calcul et voudrait tirer les draps de son côté, protéger les siens « malheureusement au détriment ou en voulant détruire les autres ».

« Il y a eu des morts, destruction massive du tissu économique, des pillages, des incendies, une insécurité persistante, les groupes armés ont malheureusement des affinités avec les communautés. Ceci démontre à suffisance que nous n’avons pas jamais été sincères dans ce que nous faisons. Tout le monde est coupable, il faut l’avouer », regrette Lukwebo.

Il rappelle que chacun prenait l’engagement de la paix, la cohabitation pacifique reviendrait sans aucun doute.

« Si chacun disait que mon voisin n’est pas mon ennemi, s’il vit en paix, je vivrai aussi en paix, s’il m’aborde, je dois l’écouter sans arrière-pensée, on peut arriver à une paix durable ».

Lire aussi: Kinshasa: début lundi prochain d’un Dialogue intercommunautaire pour la paix et la sécurité à Fizi, Uvira et Mwenga

Il espère donc que cette rencontre soit celle de la vérité car sans la paix, les entités territoriales décentralisées n’auront pas de développement.

« Tout le monde est coupable et il faut l’avouer. Je souhaite que cette fois-ci que cette rencontre soit celle de la vérité à l’issue de laquelle des recommandations seront exécutées par toutes les parties ».

Il faut dire que le dialogue intercommunautaire de Kinshasa intervient après plusieurs dialogues intracommunautaires. Il s’agit des dialogues en l’interne des communautés Babembe, Banyamulenge, Bavira, Banyindu, Bafulero, etc. Toutes ces actions visent à ramener la paix dans cette région instable depuis plusieurs années.

Le dialogue intercommunautaire de Kinshasa est organisé par “Interpeace” en consortium avec plusieurs organisations dont la Benevolencja.

Par Abiud Olinde

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

One Reply to “Dialogue intercommunautaire sur Uvira, Fizi et Itombwe : « tout le monde est coupable, il faut l’avouer » (Bahati Lukwebo)”

  1. […] Lire aussi: Dialogue intercommunautaire sur Uvira, Fizi et Itombwe : « tout le monde est coupable, … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *