Ituri: le gouvernement provincial prêt à combattre les criquets pèlerins à Aru et Mahagi

AgricultureEcosystèmeEnvironnement

Written by:

Le gouvernement provincial de l’Ituri rassure avoir pris des dispositions utiles pour combattre les criquets pèlerins présents dans les territoires d’Aru et Mahagi en province d’Ituri.

Le ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage Guershome Dramani Pilo  l’a fait savoir  ce mercredi 4 mars 2020 lors d’une interview accordée à Laprunellerdc.info. 

Dramani Pilo fait savoir que son ministère a déjà dépêché une équipe d’experts  dans les territoires d’Aru et Mahagi  pour mener les recherches sur  ces criquets pèlerins présents dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Il précise qu’une brigade et un comité de crise seront constitués et auront pour mission de fournir en temps réel les informations sur les mouvements et effectif des criquets identifiés sur terrain. 

«nous sommes dans la phase de la constitution de la brigade qui sera installée au niveau des différents territoires, plus particulièrement Aru et Mahagi, et va constituer le comité de crise qui va nous fournir les informations en temps réel par rapport aux mouvements et l’effectif de ces criquets sur le terrain également le danger », indique-t-il.

Dramani Pilo précise que jusqu’à présent, ces ravageurs n’ont pas encore commencé à attaquer les plantes. Il précise que le gouvernement en collaboration avec les différents partenaires dont le FAO, OCHA disponibilisent déjà les produits nécessaires pour détruire ces criquets avant qu’ils ne se constituent en essaims.

«De façon éparpillés en individu, ces criquet ne constituent pas encore un grand danger. C’est à partir du moment où les criquets vont se constituer en essaims qu’il y aura un plus grand danger pour la province d’Ituri. C’est pourquoi nous avons pris des mécanismes pour intervenir bien avant que ces criquets ne puissent se constituer aux essaims » ; précise-t-il. 

Signalons que ces criquets pèlerins signalés sur le sol congolais précisément dans la province d’Ituri à Aru et Mahagi ont causé beaucoup de dégâts dans plusieurs  pays de l’Est de l’Afrique où ils sont passés. 

Ces ravageurs détruisent des plantes et  cultures retrouvées sur leur chemin. Les habitants d’Ituri qui craignent déjà  les conséquences de la présence de ces criquets sur leur sol invitent le  gouvernement à intervenir avant qu’ils ne détruisent leurs plantes. L’ONU a quant à elle jugé la situation “préoccupante”. 

Roger Kambale, depuis Beni

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *