Ituri: préoccupée par la recrudescence des violences sexuelles à Mambasa, la CRDH appelle des justiciers à bien jouer leur rôle

EnvironnementSanté

Written by:

201 Views

L’ ONG DH, convention pour le respect des droits humains(CRDH), se dit très préoccuper par la multiplicités des cas de violences sexuelle dans le groupement Bangole, en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

D’après cette ONG DH, œuvrant à l’Est de la RDC(Beni-Mambasa) trois cas de violence sexuelles ont été documentés en l’intervalle d’ un mois seulement soit du 15 décembre au 15 janvier dans cette partie du territoire de Mambasa.

Cette ONG cite le cas de  Kalongo, sur une maman de troisième âge , celui de Makakwa, sur mineure de 11 ans, et le dernier cas encore à Kalongo où une fillette de 5 ans a été violée.

Kasereka Sivamwenda, coordonnateur régional de cette ONG, indique que la victime poursuit des soins dans un centre de santé de la place.  pendant ce temps, son bourreau est entre les mains de la PNC locale.

Ainsi, selon cette organisation, la multiplicité des cas des violence sexuelle est  dûe à l’impunité dans le traitement des dossier des violences sexuelles par des officiers judiciaire ( OPJ).

Les OPJ traitent les dossier en complicité avec certains magistrats sans procès ou jugement. Ce sont eux qui sont bénéficiaires pendant que les victimes sont abandonnées a leur triste sort” regrette Kasereka Sivamwenda.

Pour palier a cette problématique, la CRDH demande aux autorités judiciaire de changer le système de gestion des dossiers des violences sexuelles en  se référant a l’article 61 de la loi portant protection des enfants.

La structure préconise aussi l’implantation sur place d’un tribunal spécial pour siéger sur les cas des violence sexuelles afin que les victimes soient remises dans leur droit.

Roger Kambale, depuis Beni

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *