Journée internationale de la jeunesse : Luc Shamaji expose la vision de la MJE

ActualitésEnvironnement

Written by:

295 Views

Pour célébrer la journée internationale de la jeunesse, des jeunes entrepreneurs de Bukavu ce sont retrouvé à l’Université catholique de Bukavu (UCB) dans une conférence de presse.

Sous l’initiative de l’organisation Kazi Action ASBL, ils ont échangé sur leurs activités et défis qu’ils rencontrent.

Le coordonnateur de la Mutuelle des jeunes entrepreneurs (MJE), Luc Shamaji en a profité pour présenter la vision et les activités de son organisation.

Selon lui, son organisation encadre 50 jeunes entrepreneurs, chacun ayant son activité, en les octroyant des crédits et assistance technique afin de les permettre à surmonter le défi de financement auquel ils sont confronté.

« Chaque membre de la MJE cotise 22 dollars mensuellement, ce qui nous permet de totaliser 1000 dollars chaque mois. Cet argent est ensuite donner aux membres sous forme de crédit selon le besoin d’investissement de tout un chacun », a-t-il fait savoir lors de son exposé.

 « Cette façon de faire, nous permet de nous autofinancer dans un contexte où le financement des actions des jeunes est rare », renchérit-il.

Il a ensuite indiqué que les 2 dollars de plus sont affecté à leur caisse de solidarité qui permet à l’organisation de soutenir ses membres en cas de difficulté.

jeunes entrepreneurs ont célèbrent la JIJ

Des jeunes entrepreneurs de Bukavu en conférence à l’UCB

Luc Shamaji a laissé entendre qu’au-delà de financer les activités de ses membres, la MJE finance également ses propres projets qui sont alors des projets communs à tous. C’est notamment des projets agro-pastoraux.

L’exposé de coordinateur de la MJE a répondu à l’objectif de la conférence débat tel que prévu par les organisateurs.

Pour Placide Ntole, l’objectif était d’amener les jeunes entrepreneurs à se connaître afin de voir comment ils peuvent travailler ensemble. « … quand on travaille ensemble, on est fort et l’on peut mener plusieurs action », a-t-il dit.

Une philosophie que la Mutuelle des jeunes entrepreneurs applique déjà.

Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *