Le rhodium devient le métal le plus cher au monde

ActualitésEnvironnement

Written by:

101 Views

Son prix a été multiplié par douze ces quatre dernières années : il s’échange à désormais plus de 8.000 dollars l’once (la valeur est comprise entre 24 et 33 grammes), soit environ 7.175 euros.

Oubliez l’or ou l’argent si vous souhaitez investir dans un métal précieux. Comme l’explique Bloomberg, c’est désormais le rhodium qui est le métal le plus cher au monde. Inconnu du grand public, le rhodium est notamment utilisé dans l’industrie automobile : avec le palladium et le platine, on les retrouve dans les convertisseurs catalytiques, qui font partie des systèmes permettant de réduire les émissions de gaz toxiques des pots d’échappement.

Avec les nouvelles normes antipollution, la demande en rhodium a explosé ces dernières années, provoquant une hausse des prix. Le rhodium s’échangeait ainsi à 8.200 dollars l’once en début de semaine (environ 7.350 euros), avant de voir son prix redescendre à 8.000 dollars l’once (environ 7.175 euros). En début d’année, il s’affichait à 6.050 dollars l’once (environ 5.426 euros) : en deux semaines, son prix a ainsi augmenté de 35%. Un prix qui a été multiplié par… douze ces quatre dernières années.

Plus de 10.000 dollars d’ici la fin de l’année ?

Le principal moteur du mois de janvier a été la demande en provenance d’Asie, qui pourrait être également liée à l’automobile“, a commenté auprès de Bloomberg Andres Daniel, trader pour le raffineur Heraeus Holding GmbH, évoquant une “variation des prix qui n’est visible peut-être que tous les 10 ans“.

Selon le média américain, la valeur du rhodium pourrait dépasser les 10.000 dollars (environ 8.970 euros) dans les mois à venir. Et ce alors qu’il est plus difficile d’investir dans ce métal, qui ne s’échange pas sur les bourses et qui est produit en faible quantité (20 tonnes en 2010), que dans l’or ou l’argent.

Il pourrait continuer à augmenter pendant un certain temps encore, car le renforcement de la législation sur les émissions compense la baisse des ventes d’automobile“, selon les analystes.

Avec Capital.fr

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *