Lugushwa: une journée ville morte organisée par la chefferie de Wamuzimu (Mwenga) ce mardi

AgricultureClimatEcosystèmeElevageEnvironnementinfosNon classéPêcheWebmaster

Written by:

860 Views

Par Jean-Luc M.

Les activités sont restées paralysées ce mardi 18 juin 2019 sur toute l’étendue de Lugushwa dans la chefferie de Wamuzimu, territoire de Mwenga au Sud du Sud-Kivu.

Aucune activité privée ou officielle n’a été organisée dans cette entité sur ordre de la chefferie qui a fait appel à « Kimbilikiti », le «dieu» des Barega.

Seules les écoles ont fonctionné mais le commerce n’a pas été au rendez-vous. Les creuseurs artisanaux n’ont pas aussi été autorisés à fonctionner. Aucune moto n’a circulé  jusque à 15 heures où les activités reviennent timidement.

La nouvelle est confirmée par le président de la Société Civile locale, monsieur Aishi Wabutongo Paul.

Celui-ci note que par cette mesure, la chefferie exige le remplacement immédiat de tous les responsables étatiques et sécuritaires présents dans la région.

Dans la journée, des jeunes appelés «Batende», c’est-à-dire ceux qui ont déjà vu « Kimbilikiti » ont été déployés par les chefs coutumiers dans tous les coins de cette entité pour faire respecter la décision.

Les responsables de la chefferie les accusent de n’avoir pas pu protéger une de leurs résidences contre la colère des creuseurs artisanaux qui l’ont incendié le 13 juin dernier.

Un incendie survenu alors que des creuseurs tentaient de manifester contre le décès de l’un de leurs, mort dans un carré minier géré par la chefferie à la colline de Shamangonge. C’est alors que ces centaines des creuseurs artisanaux qui amenaient la dépouille mortelle ont décidé d’incendier une case à la chefferie n’ayant trouvé aucun interlocuteur.

Les services de sécurité avaient quant à eux affirmé qu’il n’y avait aucun moyen de mater plus de 500 personnes dans la manifestation. Ce que la chefferie ne semble pas comprendre et tient à leur départ.

Image: Kabikokole, un village de la chefferie de Wamuzimu,territoire de Mwenga au Sud du Sud-Kivu. Ph. groupe La Prunelle. 

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *