Lutte contre le coronavirus : les masques faits maison sont-ils efficace ?

EnvironnementSanté

Written by:

443 Views

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabije a invité toute la population de Bukavu à porter les masques dès ce lundi. Cette mesure provinciale a poussé plusieurs habitants à se fabriquer de cache nez.

Des tailleurs ce sont alors lancés à coudre des masques avec plusieurs sortes des tissus. Des masques dont le prix varie entre 500 et 1500 francs congolais la pièce. Une aubaine pour cette catégorie de métier. Pour les habitants une chance de circuler sur les rues de la ville.

« Vous pouvez les lavez et les séchez au soleil et le réutiliser », a fait savoir le gouverneur.

Cependant  selon certains experts ces masques en tissus réutilisables ne sont pas recommandés. « Ils peuvent même augmenter les chances d’infection », indiquent des experts européens.

Ils soutiennent qu’il y a de grande chance que les particules du virus se collent aux habits. Ce qui signifie que l’habit retient le virus.

Suite à la carence et à la rupture des stocks, certains Mais pays recommandent à leurs citoyens de se fabriquer leurs propres masques.

C’est le cas notamment des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne où les autorités ont appelés à l’usage des masques faits maison.

Cependant, ces masques ne sont pas régulés et ne respectent pas des normes de sécurité.

Comment vous protéger ?

  • Vous lavez les mains avec du savon très souvent pendant au moins 20 secondes et dès que vous rentrez chez vous.
  • Utilisez du gel antiseptique si vous n’avez pas de savon et de l’eau.
  • Vous couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou votre coude, quand vous toussez ou éternuez.
  • Mettre les mouchoirs déjà utilisés dans la poubelle et vous lavez les mains juste après.
  • Ne vous touchez pas les yeux ou le nez si vos mains ne sont pas propres.

Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *