Maniema: le Gouverneur a 15 jours pour payer au moins 4 milliards des francs congolais dus à la BIAC

ActualitésEnvironnement

Written by:

207 Views

La BIAC demande le paiement de près de 5 milliards des francs congolais de dette à la province du Maniema. Elle menace de saisie tous ces comptes en banque si dans 15 jours cette dette n’est pas apurée.

Elle l’a fait savoir dans une lettre du département de recouvrement, signée depuis le 06 janvier 2020 et adressée au Gouverneur de la province du Maniema.

Nous constatons que malgré les multiples relances, vous n’affichez aucune volonté de couvrir du montant dessous dont vos comptes sont débiteurs en nos livres à ce jour. 3 244 605 296, 43FC comme capital impayés et 1 380 741 203,69 d’intérêt  et 527,18 de compte courant. ,” peut-on lire dans le communiqué.

Dans le même document, la BIAC donne un ultimatum de 15 jours avant de passer à la saisie des comptes et avoirs de la province du Maniema. 

Par conséquent nous accordons 15 jours calendaires pour pour y remédier et nous rembourser cette créance. Passer ce délai, nous serons amenés à saisir vos comptes et avoir sur l’ensemble du système bancaire à confier votre dossier à la banque centrale du Congo pour une mise à l’index,” ont fait savoir Aubin Lubasu, responsable du recouvrement et Sylvie Tshiama, responsable de direction.

Réagissant à cette lettre, le porte parole du Gouverneur de la province du Maniema, Martin Faray, déclare que cette dette remonte du temps du Gouvrneur Tutu Salumu. Il dit d’ailleurs qu’il n’y a aucune transparence dans l’affectation de cette somme. Pour lui, le Gouverneur Musafiri ne doit donc pas en être responsable. 

La situation de ce crédit a eu lieu lorsque le gouverneur Tutu Salumu était à la tête de la province avec l’appui du président de l’assemblée  provinciale de l’époque. Il importe de signaler qu’il n y a aucune transparence dans ledit dossier et le mobile n’est toujours pas connu” a-t-il dit

Deck’son Assani Kamango, depuis Kindu_

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *