Nord-Kivu: une plainte contre le Ministre Sebishimbo pour collaboration avec une milice

ActualitésEnvironnementPolitiques

Written by:

921 Views

Une plainte a été déposée par le chef du groupement Bashali-Kahembe, le Mwami Kahembe Indwe 4 Willy, contre le Ministre provincial de l’Intérieur, et Sécurité Jean-Bosco Sebishimbo Rubuga, pour collaboration avec une milice active en territoire de Masisi.

Dans une correspondance datée du 27 novembre 2020 et adressée au Gouverneur de province, le Mwami Willy Kahembe accuse le ministre d’avoir transmis à des rebelles; un message qu’il lui aurait envoyé en rapport avec la situation sécuritaire qui prévaut dans cette zone; suite à l’occupation de certaines localités par groupes armés qui y sèment la terreur.

Le Mwami de ce groupement de Masisi dit être étonné de constater que quelques jours après; le même message lui a été renvoyé par deux chefs rebelles, entre autres Munyariba et Apolo; auteurs selon lui de plusieurs exactions des populations locales.

“Malencontreusement et contre toute attente, en date du 23 novembre 2020, le même message fut renvoyé à mon client. Pire encore, les notables du Mwami Kahembe ont commencé à recevoir des menaces de la part de Munyariba et Apolo; et à ce jour ces deux ne cessent d’appeler toute personne qui connaît mon client pour lui faire parvenir le message.” indique la plainte de l’avocat conseil du Mwami.

D’après cette plainte, les agissements du Ministre frisent qu’il est le commanditaire des exactions menées par Apolo Munyamariza. Ce qui le conduit à demander au Gouverneur de province de révoquer le Ministre Sebishimbo; et le mettre à la disposition de la justice pour qu’il y réponde de ses actes.

Joint par Laprunellerdc.info, le ministre Jean-Bosco Sebishimbo confirme sans donner plus d’explications, qu’une affaire est déjà en justice au sujet de cette question. Il promet se prononcer dans les prochains jours pour fixer l’opinion.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *