RDC: le Conseil des ministres fait un état de lieu des groupes armés encore actif à l’Est du pays

ActualitésEnvironnement

Written by:

465 Views

La 18ème réunion du Conseil des ministres qui s’est tenu ce vendredi 24 janvier 2020 et qui a coïncidée avec le premier anniversaire de l’alternance a été une occasion pour les ministres du gouvernement Ilunga Ilunkamba de passer en revue la situation sécuritaire qui prévaut sur toute l’étendue du territoire national en général, et plus particulièrement à l’Est de la RDC. 

Au tour du chef de l’État, les ministres ont fait un état de lieu des groupes armés encore actif dans cette partie du pays, et qui créent l’insécurité.

Dans le compte rendu de cette réunion, le gouvernement a affirmé que les Forces Armées de la RDC (FARDC) poursuivent les opérations à l’Est de la République contre les terroristes ADF, et contre le groupe mystico-religieux CODECO en Ituri ainsi que tous les groupes MAI-MAI réfractaires au DDR.

Le gouvernement congolais a également rassuré que après la conquête des grands bastions des ADF par les FARDC, des opérations des ratissage se poursuivent dans la zone. On note aussi la réhabilitation des certaines routes de desserte agricole.

Après la conquête de tous les grands bastions des ADF, les FARDC poursuivent les opérations de ratissage dans la forêt du Mayangose et environs seterrants. Le corps de génie militaire des FARDC est en train de procéderà la réhabilitation de la routeMbau-Kamango, ainsi que d’autres routes de desserte agricole,à lasatisfaction dela population” indique ce compte rendu signé par le porte-parole du gouvernement, Jolino Makelele.

Le Gouvernement note par ailleurs qu’une vague de reddition dans les rangs des Nyantura et de l’APCLS dans les territoires de Rutshuru et de Masisi,dans le Nord-kivu a été observée pendant ces derniers mois.

Pour les conflits communautaires à Minembwe, dans la province du Sud-Kivu, le Gouvernement central fait savoir que ces conflits sont alimentés par les groupes armés locaux et étrangers, mais également par l’interférence de certains notables. Cela est expliqué par la défection de certains militaires pour rejoindre la milice Ngumino.

Enfin, pour la province de l’Ituri, le Gouvernement fait savoir qu’en Irumu, près d’un millier des rendus FRPI en pré-cantonnement à Gety/Azita attendent la finalisation de l’accord avec le Gouvernement congolais dans le cadre du processus de démobilisation.

Face à ce tableau sombre, le gouvernement congolais a reconnu que les défis à relever sont énormes et nécessite des réponses urgentes.

Bertin Bulonza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

3 Replies to “RDC: le Conseil des ministres fait un état de lieu des groupes armés encore actif à l’Est du pays”

  1. […] les Etats-majors se préparent déjà pour réserver un accueil « chaleureux » au premier ministre Ilunga […]

  2. […] premier ministre demande à Yollande Ebongo, de préparer un dossier à ce sujet, à soumettre au Conseil des ministres, selon les instructions qu’il lui fera parvenir après concertation avec le chef de […]

  3. […] lois faites par les députés FCC Aubin Minaku et Garry Sakata sur les réformes de la justice. Le Conseil des ministres a découvert ce vendredi  que le Vice-premier ministre avait transmis les observations du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *