RDC : présences des criquets en Ituri, l’ONU juge la situation préoccupante

AgricultureEnvironnement

Written by:

1 220 Views

L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) jugent la situation très préoccupante en Ituri suite à la présence des criquets pèlerins. Ceci qui ressort d’un rapport rendu public après une visite effectuée dans le milieu la semaine dernière.

Composé avec des représentants du gouvernement et de la FAO, l’équipe à noter qu’aucune attaque n’a encore été constatée sur les cultures.

Elle note dans son rapport que cinq des neuf chefferies du territoire d’Aru sont concernées par la présence des criquets. Soit 3700 kilomètres carrés sur 6700 que compte le territoire. On note également la présence de ses insectes dans le territoire de Mahagi.

Le rapport fait savoir que les cultures sont pour instant épargnées. Mais les experts estiment que la situation reste très préoccupante.

« La saison des semences débute mi-mars est la formation de grands essaims de criquets pèlerins pourrait détruire les récoltes ». Fait savoir Aristide Ongone Obame, représentant de la FAO en RDC, interrogé par RFI.

Les défis à relever restent donc nombreux, souligne le rapport, tout en rappelant qu’il s’agit d’une crise de portée internationale.

Rappelons que la présence de criquets pèlerins dans l’est de la RDC a été signalé aux autorités le 19 février. Leur arrivé sur le territoire remonte au 18 février, après de fortes pluies et vents venus de l’Ouganda.

Ces derniers mois, 9 autres pays d’Afrique ont été frappés par le fléau des criquets pèlerins. Il s’agit de l’Ethiopie, la Somalie, l’Érythrée, la Tanzanie, l’Ouganda, Djibouti, le Kenya, le Soudan et le Soudan du Sud.

Le gouvernement congolais s’organise pour la riposte. Une réunion est prévue mardi après-midi entre les autorités et la FAO pour prendre des mesures.

La rédaction

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

One Reply to “RDC : présences des criquets en Ituri, l’ONU juge la situation préoccupante”

  1. […] HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et ses partenaires ont de leur côté lancé ce […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *