Sud-Kivu: le ministre de la pêche promet des sanctions envers les pêcheurs des alevins sur le Lac Kivu

EnvironnementPêche

Written by:

247 Views

Dans un entretien avec Laprunellerdc.info, le ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage au Sud-Kivu, Marcelin Bahaya, a condamné la pratique de pêche des alevins sur le lac Kivu, par certains pêcheurs.

Marcelin Bahaya, dit avoir eu des rencontres avec les associations des pêcheurs, pour les sensibiliser afin mettre fin à cette pratique illégale qui détruit la biodiversité du lac Kivu, et qui contribue à la disparition des espaces dans ce lac.

Il promet de passer à la vitesse supérieure, en mettant en alerte ses services techniques, pour arrêter les pêcheurs et les acheteurs des alevins dans le Lac Kivu.

“Maintenant il faut passer à la vitesse supérieure. Désormais tout individu qui sera attrapé entrain faire la pêche aux alevins sera poursuivi. On va le remettre aux autorités judiciaires pour pour subir la peine. De deux, tous les acheteurs seront aussi puni, car c’est une façon aussi de décourager ces pêcheurs car ils n’auront plus des marchés. J’ai instruit mes services techniques, dont l’inspection de pêche et élevage pour mettre de l’ordre dans nos services. Et tout agent qui sera attrapé entrain de collaborer directement ou indirectement avec ces destructeurs, sera sévèrement puni par nous même.” a-t-il insisté.

Pour ce faire, le ministre de l’agriculture, pêche et élevage, appelle les forces de l’ordre qui œuvrent sur le lac Kivu à tout faire, pour mettre fin à cette pratique, pour ne pas voir les poissons disparaître dans ce lac dans les prochains jours.

Lire aussi Exploitation du Gaz méthane dans le lac Kivu: entre pratique et discours, l’asbl DEC s’interroge

“Je voudrais lancer un message à ces pêcheurs, aux services techniques, mais aussi à nos différentes forces de sécurité dont la police lacustre et la force navale pour qu’elles puissent mettre fin à cette pratique devenue récurrente sur le lac Kivu. Les gens doivent être responsables et comprendre que d’ici trois mois si nous continuons à faire la pêche aux alevins nous allons manquer des poissons, car ce sont des espèces épuisables.” a fait savoir Marcelin Bahaya.

Celui-ci promet de prendre dans les prochains jours, une décision de  ravir tous les filets prohibés, et les détruire. Egalement, le ministre compte à travers tout le gouvernement provincial, instruire les services frontaliers, pour  que les filets avec petites mailles des numéros 6,7, et 8,  ne puissent plus traverser la frontière. 

Rappelons que cette pratique était déjà dénoncée par les acteurs de la société civile de Mulambula. Dans une correspondance adressée au coordinateur de l’environnement et développement durable au Sud-Kivu, ces derniers avaient dénoncé une menace à la biodiversité du Lac Kivu.

La Société Civile a d’ailleurs rappelé aux autorités provinciales, que le Lac Kivu a des potentialités, qui nourrissent la province et la ville de Bukavu en poissons de qualité, mais qui malheureusement court un risque de se vider, dans les jours à venir.

Bertin Bulonza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *