Sud-Kivu: MSF fait le point sur ses interventions d’urgence sanitaire pour l’année 2019

EnvironnementSanté

Written by:

165 Views

Au cours d’un un café de presse tenu ce mardi 11 février 2020 à son bureau de Bukavu, Médecins Sans Frontières (MSF) a fait un point sur ses interventions d’urgences, faites au cours de l’année 2019.

Dans cet échange avec la presse locale, MSF a rappelé qu’il est présent en RDC depuis 1981, soit 70 après après sa création, et depuis lors, son intervention est plus orientée dans la réponse aux crises médico-humanitaires, dans plusieurs domaines de la vie pour les populations congolaises.

Pour la province du Sud-Kivu, MSF dit avoir réalisé plusieurs interventions d’urgence à travers les unités d’urgence qui interviennent très souvent, pour apporter secours aux victimes des conflits et déplacement, les violences sexuelles, les épidémies et pandémies ainsi que les catastrophes naturelles.

Pour l’année 2019, MSF dit avoir effectué 18 missions exploratoires, à travers les unités d’urgence, avec 12 interventions à Salamabila, Nundu, Kimbi, Lulenge, Itombwe, Nundu, Menembwe, Kamituga, Idjwi, Shabunda, Kabare et Kalonge.

En ce qui concerne les mouvements des populations à Minembwe, Salamabila, Nundu Itombwe et Kalonge, MSF dit avoir fait plus de 40.071 consultations, parmi les quelles des hospitalisations, traitement en ambulatoire du paludisme et autres maladies urgentes ainsi que des accouchements.

Dans la vaccination contre la rougeole, 49.257 enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés par les équipes de MSF à Shabunda et Kimbi Lulenge. Dans le cadre de la lutte contre cette épidémie, 5 842 cas ont été traités.

Dans la lutte contre le choléra, 487 personnes ont bénéficié d’un traitement des équipes de MSF à Idjwi, à Kabare mais aussi dans la ville de Bukavu.

MSF indique qu’environ 1.718 cas de malnutrition ont été traités dans toutes les zones de santé, où les unités d’urgence ont intervenu.

Pour ce qui concerne l’épidémie de maladie à virus Ebola que la province du Sud-Kivu a connu, le MSF dit avoir enregistré six cas, et qui ont subi le traitement à Mwenga et Bukavu. Deux centres ont également été construits dont un de traitement et l’autre de transit.

L’organisation rassure également que ses unités d’urgence sont continuellement en alerte et en action ,dans le même objectif d’apporter une réponse aux problèmes humanitaires des populations. Elle affirme que ses unités d’urgence ont développé une stratégie post vaccination pour continuer à faire la surveillance de la rougeole à Fizi.

MSF dit avoir élargi son intervention à Salamabila, où on signale des déplacements des populations avec un nombre important des cas des violences sexuelles issues des conflits.

Cependant, cette organisation dit s’être heurté sur différents obstacles à plusieurs dimensions, comme l’insécurité dans plusieurs zones d’intervention. Ce qui a parfois, selon lui, entraîné des difficultés dans la réalisation des activités.

Bertin Bulonza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *