Tuberculose: avec plus de 4.000 décès chaque jour, l’OMS insiste sur le traitement préventif

EnvironnementSanté

Written by:

177 Views

Le 24 mars de chaque année, le monde commémore la Journée mondiale de la tuberculose, pour sensibiliser le public aux conséquences sanitaires, sociales et économiques dévastatrices de la tuberculose et intensifier les efforts pour mettre fin à cette épidémie mondiale.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la tuberculose reste le tueur infectieux le plus meurtrier au monde.

Chaque jour, plus de 4 000 personnes perdent la vie à cause de la tuberculose, et près de 30 000 personnes tombent malades de cette maladie évitable et curable. Les efforts mondiaux de lutte contre la tuberculose ont sauvé environ 58 millions de vies depuis l’an 2000.

Sous le thème « Il est temps », l’accent est mis cette année 2020 sur l’accélération urgente de la riposte à cette épidémie, pour sauver des vies et mettre fin aux souffrances, en s’appuyant sur les engagements de haut niveau des chefs d’État lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies en 2018.

L’OMS a ainsi publié de nouvelles orientations, pour aider les pays à déployer plus largement le traitement préventif de la tuberculose, et éviter ainsi que les personnes ayant une infection tuberculeuse tombent malades.

Un traitement préventif

D’après les estimations, un quart de la population mondiale serait infectée par le bacille tuberculeux. Ces personnes ne sont ni malades ni contagieuses. Cependant, elles risquent davantage de développer la tuberculose-maladie, en particulier si leur système immunitaire est déjà affaibli. Le traitement préventif, selon l’OMS, permettra d’empêcher qu’elles tombent malades tout en réduisant le risque de transmission dans la population générale.

« La COVID-19 montre combien les personnes qui ont une maladie pulmonaire et un système immunitaire affaibli peuvent être vulnérables. Le monde s’est engagé à mettre fin à la tuberculose d’ici 2030. Une meilleure prévention est indispensable pour y parvenir. Des millions de personnes doivent pouvoir prendre un traitement préventif afin d’empêcher l’apparition de la maladie, d’éviter des souffrances et de sauver des vies.» a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

Le Dr Tedros a souligné qu’il est indispensable, lors de flambées mondiales comme celle de le Covid-19, de continuer à agir face aux problèmes de santé qui perdurent, dont la tuberculose. Parallèlement, on peut s’appuyer sur les programmes existants contre cette épidémie, et d’autres grandes maladies infectieuses pour agir plus efficacement et rapidement contre la Covid-19.

Selon l’OMS, même si des progrès ont été accomplis vers les cibles fixées à la réunion de haut niveau des Nations Unies pour mettre fin à la tuberculose, en 2018, le traitement préventif de la tuberculose a été largement négligé. Les dirigeants mondiaux se sont engagés à garantir l’accès au traitement préventif de la tuberculose pour au moins 24 millions de contacts de personnes ayant une tuberculose évolutive, et pour 6 millions de personnes vivant avec le VIH, d’ici 2022.

Museza Cikuru

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *